Opération Declics : la recherche rencontre les lycéens

Le Cercle FSER, réseau d’excellence au service du rapprochement entre la recherche fondamentale et la société, a mis en place depuis 2015 l’opération Declics (Dialogues Entre Chercheurs et Lycéens pour les Intéresser à la Construction des Savoirs). Cette opération permet une mise en relation directe entre des élèves de lycées et du personnel de la Recherche.
Désormais implantée dans l’Académie, l’opération à visée d’échanges souffre évidemment des contraintes sanitaires actuelles. Cela a d’ailleurs conduit les organisateurs a instauré un complément numérique baptisé eDeclics, et dont vous trouverez les explications et modalités en suivant ce lien.

Le collectif s’emploie toutefois à conserver des temps présentiels dès que possible, sur inscription d’enseignants au lycée. Pour cette année scolaire, ce sont sept rencontres programmées dans l’Académie (ou qui ont déjà eu lieu), et nous avions le plaisir d’être ce 12 mars à la session du lycée général Yves Kernanec de Marcq-en-Baroeul, à destination d’élèves de seconde sur une inscription de Monsieur Bernard Gaffez, professeur de SVT.

La matinée a débuté par une présentation théorique de Madame Patricia Lefebvre-Legry, ingénieure de recherche rattachée au CNRS. Elle a présenté aux élèves le rôle de la recherche fondamentale, en expliquant les enjeux et les missions.
Elle a également précisé que la recherche s’appuie sur divers métiers, et que les disciplines concernées sont extrêmement larges, bien au delà des aspects techniques ou technologiques qui viennent spontanément à l’esprit à l’évocation du sujet.


Dans un second temps, les élèves répartis par groupe ont pu échanger directement avec six acteurs de la recherche, aux profils variés (ingénieur.e, doctorant.e) et aux champs de recherche tout aussi hétérogènes. Ainsi, il a été question dans les groupes de nanotechnologies, de thermomécanique, d’hyperfréquences, d’aéronautique avec la dynamique des tourbillons de sillage, d’amélioration des processus d’entreprises à travers l’études des Jumeaux numériques ou encore… de la place des actrices comiques dans la société britannique du 18e siècle ! Preuve s’il en était nécessaire que la recherche concerne une infinité de thématiques.

Les intervenants représentaient divers laboratoires et établissements régionaux tels que l’IEMN ou LaMcube basés à Villeneuve d’Ascq, ONERA Lille, l’EDSHS ou CRIStAL de l’Université de Lille.

Après une présentation par ces intervenants de leur champ de recherche, les lycéens ont pu interagir directement avec eux en leur posant des questions sur leur parcours, la formation suivie… Un échange riche qui peut ouvrir des perspectives chez ces élèves en réflexion sur leur orientation future.

Si vous êtes enseignant.e ou chef.fe d’établissement en lycée, intéressé.e par ces interventions en temps réel, sachez que les inscriptions pour cette session de printemps 2021 sont encore ouvertes. Le formulaire est à retrouver sur le site de l’opération Declics.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

7 + 2 =