Les ressources du Wordle 3 de la Drane

La veille numérique.

Définition:

Consiste à se constituer un certain nombre de favoris qui organisent les sites ou les ressources intéressants que l’on souhaite garder en mémoire pour une réutilisation ultérieure.

Quelles plateformes choisir ?

Pendant le confinement, en dehors des ressources proposées par les Canopés et les éduthèques, les enseignants se sont tournés vers un espace d’échanges informels que l’on retrouvait notamment sur le réseau social Twitter.

Date de création et philosophie.

Créé le 21 mars 2006, la vie de cette communauté est basée sur les tweets, courts messages que les internautes postent autour de leurs centres d’intérêt. Il compte à ce jour 236 millions d’utilisateurs mensuels actifs.

Barack Obama fut le premier homme politique à s’en servir pour toucher un grand nombre d’internautes notamment grâce à #askobama (demandez à Obama)

Il n’est pas nécessaire de se créer un compte et en tapant un mot dièse ou hashtag #, il est possible de faire des recherches sur des mots clés de son choix. Il sert à regrouper, classer ou indexer les discussions. Quels sont les mots dièse qui sont intéressants de consulter quand on s’intéresse à la technologie ou à la pédagogie ? En voici une liste non-exhaustive  :

#apprendre #education #learning #edtech #motivation #teaching #flipped #virtualreality #escape game #vr #IA (intelligence artificielle)

Beaucoup de ces termes peuvent être en anglais aussi.

Vous pouvez aussi ajouter des mots dièse pour donner plus de visibilité à vos messages si vous décidez de partager des ressources.

Dans cet article, un retour sur l’historique de ce symbole de grille qui était utilisé dès le 13e siècle.

Fonctionnement :

Dans cet article ne sont évoquées que les démarches de veille. Nous ne parlerons pas des débats qui se passent sur Twitter et qui lancent parfois les participants dans des joutes assez intenses. On peut utiliser ce réseau pour recueillir des informations sur des nouvelles technologies comme par exemple la réalité virtuelle. Exemple de capture de tweets sur ce sujet :

Si vous trouvez cette publication intéressante, vous avez l’opportunité de suivre ce compte, de se créer une liste dans laquelle on sauvegarde tout ce qui a trait à ce sujet. Une fois que l’on est abonné à ce compte, on peut se créer une alerte sur son profil et à chaque nouveau tweet, une alerte apparaîtra dans son fil de notifications.

Dans cette capture, la petite cloche indique qu’à chaque fois que ce Twittos publiera un nouveau tweet, j’en serai notifiée dans ma timeline (fil de discussions).

Qualité des informations.

Avant d’avoir un fil nourri de propositions, il faudra s’abonner à un certain nombre de comptes. Le plus sûr est de commencer par les ressources officielles. Les comptes certifiés sont marqués d’un petit cercle bleu. Ainsi, on ne risque pas de lire de fausses informations issues de faux comptes.

Au bout d’un moment et au fil de ses lectures, l’algorithme de twitter va nous proposer des comptes en fonction de ses intérêts. Petit à petit se constitue une somme de ressources que l’on peut consulter, trier, conserver selon ses besoins.

La formation possible sur Twitter ?

Ce réseau est un complément intéressant pour augmenter sa culture numérique. Les #tweetchats, souvent en anglais, sont organisés sur une thématique et permettent d’échanger en ajoutant un hasthtag. Cet article regroupe les mots dièse par thématique et donne les horaires de ces rencontres à distance.

Chaque discussion est orchestrée autour de liste de questions auxquelles les participants répondent et partagent idées et ressources. A la fin de la discussion, toutes les ressources sont regroupées dans une synthèse envoyée aux personnes présentes. C’est un moment à la rythmique orchestrée autour de questions Q1 et de réponses.

Un outil utile pour suivre ces discussions est tweetdeck : https://tweetdeck.twitter.com

Il organise les fils de discussion par thématique.

Les Twitter Spaces

Les espaces twitter, récemment créés, sont des canaux de discussions à l’oral que l’on peut rejoindre, soit pour écouter les échanges autour d’une thématique soit pour y participer. Cela ressemble à une radio en direct que l’on peut écouter de manière active ou passive

La Nasa par exemple organise souvent des échanges autour de la vie dans d’autres galaxies.

https://help.twitter.com/fr/using-twitter/spaces

La veille numérique.

Deux façons de garder en mémoire les informations glanées sur ce site sont de « liker » un tweet, ou de l’ajouter à ses signets. On y retrouvera, au fil de l’eau ce que l’on a découvert.

Cet outil est utile pour sa propre veille, mais on peut l’utiliser aussi sur d’autres profils, quand on les suit, pour voir leurs centres d’intérêt et voir ce qu’ils ont glané sur ce réseau social.

Pour commencer votre découverte de Twitter, vous pouvez commencer à suivre les publications de la Drane de Lille.

Tout sauf les réseaux sociaux.

Si l’idée d’appartenir à un réseau social ne vous séduit pas, il est toujours possible de découvrir les sujets les plus recherchés à un moment précis ou par année en utilisant ce site: https://trends.google.com/trends/?geo=FR

Une autre méthode consiste à s’abonner à un flux RSS qui captera tous les nouveaux article sur les sites qui vous intéressent. Il est également possible d’en ajouter dans son ENT à l’aide des widgets.

Conclusion :

Nous avons choisi de nous concentrer sur Twitter, mais il y a aussi Pinterest qui propose énormément de ressources pour tous les travaux manuels et pour les idées créatives. Un petit dernier, un peu passé de mode https://www.scoop.it regroupe des ressources par centre d’intérêt sans les inconvénients des joutes oratoires que l’on peut retrouver sur Twitter.

L’idée est d’apprendre un petit peu tous les jours, comme l’oiseau fait son nid.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

36 + = 38