Tuto en mode radio

Projet Radio ? Cela veut dire quoi pratiquement ?

Se lancer dans un projet radio c’est se poser beaucoup de questions.

D’abord sur le matériel. On pense souvent que c’est le plus compliqué.

Et sur l’organisation surtout. Sur le temps scolaire, mais lequel ? En club par exemple ou pendant le temps libre des élèves ? Comment surveiller et superviser alors ?

Un guide pour commencer.

Le guide proposé est mode capsule radio est un exemple de ce que l’on peut lancer en classe avec les élèves. Basé sur l’expérience en classe de langues, il souligne la place de l’écrit, de la lecture de la presse pour obtenir des informations fiables, de l’éloquence et de la confiance.

Dans cette présentation, l’accent est mis sur la prise de parole avec notes sans lecture ou presque. La raison en est que la pratique d’une langue étrangère demande à intervenir en interaction.

Vous retrouverez dans cette ressource publiée par M Vallet du réseau Canopé d’Agen les différents genres radiophoniques et les possibilités d’alterner supports lus, enregistrés et ceux faits en direct. Il faudra consulter la rubrique “les genres radiophoniques”.

La radio bien plus qu’un médium.

Ce qui est passionnant dans ces projets c’est tout ce qui s’entrecroise : les rôles, les responsabilités, la mise en scène, la scénarisation, l’écriture, la vérification des sources, la lecture, la culture, la persuasion, les styles, la diffusion, les conjugaison de talents…

Quelles sont les étapes dans ce guide ?

  • Choisir son style
  • Réunir une équipe
  • Lancer son projet
  • Choisir un lieu
  • Maquette
  • Les répétitions
  • Diction
  • En classe
  • Avec un public
  • En direct

En cliquant sur la note de musique du support, vous pourrez entendre une petite bande annonce et en cliquant sur l’image l’accès à des ressources pédagogiques et quelques idées.

Le matériel :

Certains enregistrements ont été faits à la Drane de Lille avec le Rodcaster Pro 2 et toutes les possibilités qu’il offre. Ce matériel peut d’ailleurs être emprunté après demande.A découvrir sur leur site.

D’autres ont été faits avec le dictaphone d’un téléphone et montés avec audacity.

D’autres enfin avec Anchor, une application qui permet notamment d’ajouter facilement des jingles ou des respirations musicales et d’exporter le résultat. Pour le téléchargement, il faudra publier le résultat sur leur plateforme. Il y a une petite astuce pour l’identifier et ensuite le “dépublier”.

Le côté pratique est que l’on peut réaliser une interview à distance simplement avec son téléphone.

Photo de l'application Anchor

La qualité :

Le son va donc varier d’une production à l’autre. Il est vrai qu’offrir une qualité professionnelle pour les élèves est un plus à ne pas négliger.

D’autres ressources.

Si on veut tester le format journal télévisé, il existe une application développée par France Info pour les juniors disponible sur Ipad et Android. Elle est très facile à prendre en main et permet d’ajouter un à un les éléments du journal.

Pour une utilisation en classe, ce matériel ne pourra être manipulée que par un petit groupe d’élèves. Nul besoin de créer un compte, les identifiants sont donnés dans l‘article : Login: franceinfojunior Mot de passe : scolaires

Un autre outil en ligne, découvert dans les ressources de Guillaume Vallet cité plus haut est très utile pour enregistrer un son exportable en wav. Il s’agit de https://directpodcast.fr  

La radio que pour les pros ?

La radio fait tellement partie de nos quotidiens qu’on se pose rarement de la façon dont elle est conçue et réalisée. Quand on y regarde de plus près on se rend compte qu’il s’agit d’un travail de précision.

S’il est décliné sur une période ou sur une année scolaire, il permet aux élèves ou aux classes concernées de prendre confiance et de mettre à profit leurs connaissances et savoir-faire pour mettre en valeur leur établissement et les projets des différentes classes.

Quand les moyens étaient plus limités.

Dans cette vidéo, on voit comment les effets sonores étaient créés pour les dessins animés de Walt Disney avec des objets héréroclites.

A noter 🙂

Le parti pris de cette production est un travail progressif. Il est sans doute perfectible. Il est toujours intéressant de tester du matièrel dans des conditions réelles pour comprendre les avantages et les limites de l’exercice.

Une journée “Fête du son” sera organisée en juin prochain et un concours lancé à destination des collégiens et des lycées. Il y aura plusieurs catégories et les détails seront précisés dans le courant de l’année.

A vos micros en attendant d’avoir le plaisir d’écouter les productions des élèves.

Voici le lien vers le support et intégré dans la page ci-dessous.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

+ 82 = 88